Bienvenu(e) sur le site des Indépendants et Démocrates de Gennevilliers.

Métropole du Grand Paris, le péché originel de l’Union des Gennevillois

8 octobre 2015 par  
Classé dans Actualités

imagesLa mise en place, au 1er janvier 2016, de la Métropole du Grand Paris – MGP –  entraînera le transfert de compétences communales majeures (urbanisme, logement social, insertion, équipements sociaux et culturels, environnement) vers de nouveaux établissements publics territoriaux.  Les maires des villes concernées,  notamment celles des 3 départements de la petite couronne (92, 93, 94), ont eu à exprimer le caractère mortifère de la MGP pour leurs communes. Créée pour mener des actions de rééquilibrage et de développement au niveau métropolitain, la MGP a été pensée au détriment des municipalités, seul échelon politique de proximité réelle. Aussi, en créant des territoires, la MGP ajoute une strate supplémentaire au mille feuilles administratif, pour des prérogatives qui auraient pu être confiées à la Région.

Ce projet, censé s’inscrire dans une philosophie de modernisation/simplification de l’action publique, va créer une nouvelle « technocratie territoriale » qui, inévitablement, affaiblira la démocratie locale, c’est-à-dire la capacité de nous autodéterminer au niveau de la commune. Sur ce point, il faut noter que, lors des dernières élections municipales de 2014, les grands principes de la MGP étaient déjà connus : cela n’a pas empêché les communistes de s’allier aux socialistes, promoteurs de la MGP, au premier rang desquels A.Bachelay, actuel député, et ses relais au sein de l’Union des Gennevillois. Cette union d’intérêt électoral, nouée malgré l’importance de l’enjeu que représente la MGP, disqualifie en grande partie les critiques que peuvent formuler les communistes : tel est le péché originel de cette union contre nature.

Voici maintenant ce qui est prévu : avec les compétences, les territoires vont récupérer la gestion des budgets et effectifs associés. Sachant que seuls 8 conseillers territoriaux sur 80 représenteront la ville au niveau du territoire, les décisions gennevilloises auront un poids très relatif : contrairement à ce qui vous a été affirmé par la majorité actuelle, ce qui se fait à Gennevilliers ne se décidera plus tout-à-fait à Gennevilliers. Comme un symbole, l’OPH de la ville sera aussi transféré au territoire, pour le pire selon le PCF, mais aussi pour le meilleur. Je tiens, à cet égard, à évoquer le bon travail de l’Association Pour l’Habitat Et la Citoyenneté qui apporte actuellement un conseil juridique et technique gratuit à des locataires de Thoretton-Barbusse et de Camélinat qui ont à faire face à une hausse de la régularisation de leurs charges locatives.

Contact APHEC : Farid OURIF, aphec.association@gmail.com / www.aphec.e-monsite.com

Votre avis est important