Bienvenu(e) sur le site des Indépendants et Démocrates de Gennevilliers.

GenMag de septembre 2015 : pour une école privée à Gennevilliers

3 septembre 2015 par  
Classé dans Actualités

ecole privee2Une école privée pour compléter l’offre éducative locale

S’il faut concéder à l’équipe municipale en charge que la mise en place des Temps d’Activités Périscolaires (TAP), l’an dernier, fut moins chaotique à Gennevilliers que dans bien d’autres communes, beaucoup de parents ont eu à se plaindre de l’obligation qui leur a été signifiée que leurs enfants y participent. Pour les inscriptions à la cantine, centre de loisirs et étude, le forfait mensuel qui a été pratiqué n’était pas satisfaisant : d’une part, il obligeait les parents à réinscrire leurs enfants en Mairie, chaque mois ; d’autre part, le dispositif, peu adaptable, engendrait des coûts liés à la logique forfaitaire, soit le paiement des présences non prévues, et le non remboursement des absences. Alors qu’un forfait annuel doit être testé cette année, ces aspects témoignent d’un certain dirigisme, et d’un manque de souplesse de gestion.

Par ailleurs, afin de compléter, au niveau local, l’offre scolaire et périscolaire assurée par le secteur public, et donner aux parents un plus grand éventail d’options éducatives pour leurs enfants, tant dans les méthodes que dans le contenu, il serait très souhaitable de créer une école privée sous contrat couvrant à la fois le collège et le lycée. Si, dans les faits, beaucoup de parents ne voient pas d’inconvénient à scolariser leurs enfants dans les maternelles de la ville, ils sont plus vigilants à partir de l’élémentaire, et souvent méfiants à partir du collège. Et pour cause, des craintes relatives au niveau de nos établissements de second degré sont exprimées assez largement, l’exception Galilée confirmant la règle généralement observée.

Pour éviter que certaines familles inscrivent leurs enfants dans les écoles privées situées à proximité (ex : Sainte-Geneviève ou Saint-Joseph à Asnières), un établissement privé, dans notre commune, permettrait d’accueillir des élèves en quête d’excellence qui, pour réussir, ont parfois besoin d’avoir un cadre d’apprentissage différent. C’est pourquoi ce type d’école s’adresse aussi aux enfants en difficulté : proposant généralement un encadrement renforcé, avec des professeurs ayant une plus grande latitude pour répondre à des besoins éducatifs spécifiques, ces écoles proposent, entre autres choses, les conditions pour suivre des élèves en situation d’échec dans le modèle scolaire traditionnel.

Votre avis est important